Aller à la page d'accueil. | Aller au contenu. | Aller à la navigation |

 
 
Document Actions

Majella, infirmière dans un orphelinat

Peu à peu, mon regard sur cette nouvelle terre change et j’essaie de me faire des leur…en quelques mots,… le Vietnam c’est le pays de l’éternel sieste de 11h à 14h ! C’est le pays des fruits et légumes aux multiples couleurs, aux saveurs inconnus ! C’est le pays des plats épicés, de l’incontournable riz à chaque repas, du pho ! C’est le pays des chapeaux coniques…sous la pluie ou le soleil ! C’est une langue aux 6 tonalites, et aux quiproquos assez drôle…!

J’aurais tant de choses à vous partager.

Depuis fin octobre, j’habite à la « maison de l’espoir » du lundi au vend, dans cette grande famille de l’orphelinat tenu par les sr. « maison de l’espoir »…ça en dit l maison de l’espoir long…je partage leur quotidien. Je vis donc au sein de la comm’. Que de joies que de vivre avec ces nombreux bouts de chou. La vie est dense….lever 4h3o, réveil des enfants à 5h/5h3o, petit déjeuner à 6h3o, jeux, école pour les sourdes muettes, déjeuner à 1oh (oui, oui, c’est bien ça !), sieste de 11h à 14h ! 15h chapelet pour ceux qui veulent, 16h dîner, 19h3o prière du soir, 2oh coucher !…et de 2oh3o à 22h, je donne des cours de français aux Sœurs !…..et pfiouf, pas besoin de me bercer !

Les journées sont denses, le rythme soutenu, et ça en vaut le coup ! Ma vie est simple ! Je passe mes journées avec les enfants les plus handicapes, à jouer avec eux, les masser, les rééduquer à la marche ! Les petites joies sont celles qui entraînent généralement les plus grand fou rire !

Les repas sont toujours aussi bien animes, et j ai toujours la chance de donner à manger a celui qui se pissera sur lui pendant le déjeuner, ou alors un enfant qui m éternuera à la figure avec la bouche pleine de riz, ou un enfant qui se prendra un fou rire alors que je lui donne a boire…c est toujours très inattendu !

Mon statut d’infirmière est assez complexe…nous n’avons pas la manière de soigner, et je crois avoir trouvé plus têtu que moi….les sr viet’ ! Elles attendent beaucoup de mes compétences et en même temps nous n’avons pas la même manière de soigner et nous ne voyons pas les priorités de la même manière ! Ainsi un enfant grippé et fiévreux, je lui ai donné un paracétamol avec dose adapté pour son âge…une soeur repasse derrière moi, en me disant que ce n’était pas bien ce que j’avais donné…elle redonne un autre paracétamol mais une classe plus forte pour adulte ! On me demande d’arracher les dents, d’écraser les poux à la main, ou de soigner les enfants de leurs poux en ouvrant des gélules d’anti-biotiques et appliquer la poudre sur les plaies sur le cuir chevelu ! Mais par contre on utilise le spray anti-poux sur des plaies ouvertes de jambes !! C’est assez folklo, et il y a bien des jours où je n’ai plus envie d’être infirmière ! J’ai beau expliquer, raisonner, montrer etc., la barrière de la langue ne facilitant pas les choses, les choses ne bougent pas ! J’ai mis en alerte plusieurs fois…et deux enfants se sont retrouvés à l’hôpital ! Cela demande beaucoup d’humilité et de patience !

Je vis des moments précieux avec ces petits bouts de choux, ce sont de véritables trésors de vie !!

Et ce soir, j’aimerai vous présenter quelques enfants…des noms à consonances vietnamiennes!…8 petits bouts pour aujourd’hui!

Quân a 9ans environ…à vrai dire, on ne sait pas. Un jour, une femme est venue le déposer à l’orphelinat pour le confier aux sœurs en laissant un numéro de téléphone, nous n’avons jamais su qui était cette femme, les sœurs n’ont jamais réussi à la contacter. Voilà maintenant 3ans que Quân habite cette maison de l’Espoir et a trouvé une grande famille chaleureuse ! Il a un handicap lourd peut-être du à une asphyxie néonatale, je ne sais pas, il contrôle très peu ses muscles, il a peu de motricité, il ne tient ni debout, ni assis, il est spastique (c’est à dire il est en contraction musculaire permanente), et n’arrive à prononcer que quelques mots compréhensibles en fonction de l’intensité de ses spasmes….Au regard bien malicieux, très intelligent, il aime chanter en français…et répondre par « oui » ou par « non » en français à mes questions vietnamiennes ! Très jovial malgré le silence dans lequel il est muré et son handicap physique….son plaisir : les « kéo » ou « bonbon »…on ne peut pas faire semblant de comprendre….il connait même la traduction en français ! Depuis début janvier, ensemble nous travaillons l’alphabet et l’écriture…alors à 5h du mat’…il me réclame déjà « Majella vê » : dessiner ! Je passe parfois plus de temps à le décontracter, à lui faire tenir le crayon, mais il est déjà si heureux !

Si je parle de Quân, je dois vous parler de son « frère » de cœur, Huy : l’enfant du sourire ! A cause, d’un accouchement qui s’est mal déroulé et un papa alcoolique, tout son coté droit est afonctionnel, il ne parle pas, émet toujours le même bruit…il sait ramper et s’amuse à faire des courses de « quatre-patte » avec Hoai Tchi, 9mois…Huy est très affectueux…et sait montrer aussi sa jalousie quand je m’occupe trop (à son goût) des autres enfants. Son histoire familiale est compliquée, fils unique, il retourne voir son père une fois par an quelques jours au moment du têt…mais son papa est alcoolique, s’est mis en concubinage avec une autre femme. Huy en pleure parfois, mais il a un caractère joyeux et très coquin, malgré tout !

Hoai Thi va bientôt souffler ses 12 mois ! C’est le personnel médical de l’hôpital qui a prévenu les sr qu’un enfant était abandonné après sa naissance. C’est la vedette, on l’appelle « bè »…bébé ! Si avec les enfants handicapés il n’y a peu de progrès, je vois Hoai Tchi grandir…et j’attends avec impatience de le voir marcher, ça ne saurait tarder ! Comme Hoai Tchi, il y a plusieurs garçons orphelins sans handicaps. Certains vont à l’école qui est à quelques mètres de la maison. Phuoc, Lan, Duy…Cette bande de « petits mecs » ont de l’énergie à revendre, les premiers à vouloir faire des courses poursuites avec moi dans la maison, un foot, ou inventer je ne sais quelle bêtise !

Minh, orphelin, a été l’un des premiers enfants accueillis par sr Catherine lors de l’ouverture de l’orphelinat il y a 10ans….Sa mère a accouché à 17 ans, a laissé l’enfant à sa grand-mère qui l’a déposé ici. Oui, Minh a 10ans et pèse moins de 5kg…et ce qui pèse le plus lourd c’est sa tête ! Il n’a aucune autonomie, aucune motricité, ne parle pas, malformation thoracique, oesophagienne et reflux gastrique permanent. Il mange avec difficultés…des repas moulinés, n’assimile aucun repas, il vomit une grande partie de la journée, fait des crises respiratoires, des bronchites à répétition, souffre lorsqu'il fait mauvais temps, respire avec difficultés et douleur. Son corps se contracte avec des mouvements brutaux. Il ne tient que sur le coté ou assis dans les bras lorsqu'il est détendu, ses yeux et son corps se contractent, mouvement brutaux. Ses yeux sont immobiles et ne fixent pas les objets en mouvements devant lui…malgré tout cela, il sourit beaucoup !!!

C’est un petit trésor de vie…qui nous surprend ! Il survit…comment ? Grâce à l’amour des sr et des éducatrices quê et Lê ! Rien d’autre ! Mais c’est une présence silencieuse, son sourire est une victoire, il porte de sacrés croix. Vraiment, je le confie à vos prières, je ne sais combien de temps il restera parmi nous.

….son compagnon : petit Phuoc, 2ans !...surnommer « Dumbo » par les autres loulous à cause de ces grandes oreilles. Sa grande peur….les étrangers ! Il se met à pleurer en moins de 3secondes devant tous ceux qu’il ne connait pas !.. Et déteste la solitude ! Il aime la compagnie de nos bras! Sa mère l’a abandonné à 4mois à l’hôpital après deux mois d’hospitalisation. Il ne parle pas encore, ne tient pas assis, ni à quatre pattes Son charme : des yeux de charmeurs, une bouche en cœur en permanence, il est si choupinou ! Il fait de l’asthme très souvent en fonction du temps, et il ne peut tenir sa tête droite à cause d’un problème aux cervicales. Ses passe-temps favori : la tivi, et se promener dehors dans mes bras ! Il sourit beaucoup, aime quand on chante et…surtout qu’on le fasse imiter le prêtre à la messe

Nhi, trisomique, a une force incroyable…elle rentre chez elle tous les soirs! Son grand jeu courir après tous les emballages… !…elle aime le plastique ! Alors à l’heure du goûter, ça devient sportif, elle arrache tous les emballages de gâteaux des mains des autres enfants ! Lorsque elle se calme un peu, elle devient très câline…très futée, le soir, elle se réjouis d’avance de me chatouiller les pieds !

Jacky, quant à lui…il court après toutes les pailles, il en fait collection !…il aime jouer avec l’eau et cherche à ouvrir tous les robinets…gare aux inondations !…pas question de le déranger dans ses affaires, il inspecte tous les lieux ! Sa maman habite au Laos, il la retrouve quelques jours au moment du têt uniquement…comme malheureusement beaucoup d’enfants ! Marquée par sa trisomie 21, Il est difficile d’avoir des contacts avec lui, il est dans son monde, il répond à l’appel de son nom, ne suit aucune discutions, mais il capte beaucoup de choses autour de lui. Ainsi, tous les vendredis soirs quand je dis au-revoir aux enfants pour le week-end, il me saute dans les bras pour me faire de grand câlins, une façon pour lui de me dire au-revoir et me manifester son affection ! Étonnant !

Et je terminerai avec Khanh, notre bisounours !!! Il fait craquer toutes les filles !!! Malgré son handicap mental, et son absence de paroles, il fait glisser ses petites fesses sur le sol pour avancer, ses jambes sont en cours de rééducation….depuis plusieurs années… ! Sa mère est partie, il est élevé par son père qui est pêcheur et pauvre. Un bout de chou d’environ 6 ans au large sourire (et lui a toutes ses dents !). Discret, mais bien têtu (je confirme il a du sang vietnamien !). C’est un véritable tombeur, des vrais bisous de lover…dans le cou, yeux fermés et petit ronronnement ! Mais où a-t-il appris tout ça ???

 

Notre quotidien n’a rien d’extraordinaire et pourtant malgré cette barrière de la langue, malgré leurs handicaps physiques et/ou mentaux, la complicité grandit de jour en jour et ils m’édifient par leur amour pour la vie, par leur énergie débordante, leur charité, leur fraternité…Une sourde muette va aider un handicape pour manger, l’un va accompagner l’autre aux wc, un plus petit va donner a boire à l’autre… Ensemble nous nous émerveillons des perles de la vie ! La vie est belle dans sa simplicité. Et dire que je partage le quotidien d’enfants qui ont rejeté par leurs parents à cause de leurs handicaps ! Ils ne savent pas ce qu’ils ont perdu ! Combien de foi, j’ai pu pleurer de joie ! Ces enfants sont remplis de vie !

Le Christ est présent, il rayonne a travers chacun d’eux, je revis l’Evangile. Tout est à vivre avec Amour, c’est ce qui donne sens à chacun de nos actes.

 Un enfant qui apprend à balayer, l’un qui va chercher la pelle et me l’apporte alors que je suis en train de balayer, un enfant qui essaie d’enfiler les manches de son tee-shirt alors que son autre bras est un peu faible et handicape, c’est le fou-rire d’un enfant…dont on a du mal à comprendre l’origine !C’est un trisomique qui vient faire un câlin le vendredi soir au moment de mon départ, c’est la joie de boire un verre de lait ! Ce sont les parties de chatouilles, les courses poursuites dans l’orphelinat, un rayon de soleil au milieu de cette saison des pluies !

Notre vie est très discrète à cause du régime politique et de notre foi. Mais notre joie et le don de nous même est déjà un témoignage pour eux !

J’aurais encore tant de choses à vous partager, la vie est dense ! Je savoure ! même si il y a parfois des frustrations, des incompréhensions...